NEPHRONURSE

Infirmier en Néphrologie


1 commentaire

Don d’organes : une avancée majeure

Voilà une bonne nouvelle pour les patients en attente de greffe:)

 

http://www.actu.u-psud.fr/fr/recherche/actualites-2016/don-d-organes-une-avancee-majeure.html

 

Bonne lecture,

Etienne & Pauline


1 commentaire

Le Poids Sec 

Le poids sec est le poids idéal que doit atteindre le patient en fin de dialyse.

Il est fixé par le néphrologue qui le détermine en fonction de données :

  • cliniques : par une recherche de signes d’hypervolémie (HTA, dyspnée, oedèmes, symptômes d’insuffisance cardiaque) ou d’hypovolémie (asthénie, l’HypoTA, crampes, sensation de soif)
  • techniques : échographie cardiaque, Rx thorax avec calcul de l’ICT, BVM (Blood Volume Monitor) sur le générateur 5008 avec calcul du VSR (Volume Sanguin Relatif), le BCM (Body Compositor Monitor) pour connaître l’hydratation du patient, dosage du BNP ou des NT-proBNP pour suivre l’évolution des chiffres.

L’infirmier en dialyse a comme objectif d’amener le patient à ce poids « idéal »prescrit par le néphrologue. Il est toujours attentif aux complications inhérentes à la dialyse et peut à tout moment ajuster la perte de poids pour que la séance se déroule au mieux. Le poids sec est une variable qui change au fil du temps et que le médecin reevalue régulièrement. 
Etienne et Pauline

 

 


1 commentaire

Stenose FAV

Sténose FAV

L’IDE joue un rôle essentiel dans la surveillance de la fistule artério veineuse.

Voici l’exemple d’une patiente chez qui nous avons repéré un dysfonctionnement.

thumb_IMG_0352_1024

Celle-ci est porteuse d’une FAV huméro-céphalique gauche superficialisée. C’est un abord vasculaire avec un thrill normal et bien perceptible à la palpation. A l’écoute au stéthoscope, le souffle est bien présent.

La seule anomalie constatée depuis quelques séances est une pression veineuse élevée à environ 220-240 mmHg pour un débit de pompe à 320 ml/min avec des aiguilles de 15G. Le Kt/V est lui resté supérieur à 1,4. Les temps de compression sont corrects.

Nous avons décidé de faire une mesure de débit par thermodilution grace au « Twister » que vous pouvez apercevoir sur cette photo.

thumb_IMG_0354_1024

 

La première mesure de recirculation est de 14%. La deuxième, en recirculation provoquée, est de 34% ce qui nous a permis de calculer (en y incluant le débit de la pompe à sang et la perte de poids horaire) un débit de 850 ml/min.

Vous pouvez retrouver toutes les données précédemment citées sur cette photo.

thumb_IMG_0355_1024

Après le recueil de toutes ces informations, la pression veineuse élevée est la seule anomalie constatée. Nous en avons conclu que cette patiente présente une sténose sur la partie haute de sa FAV sans conséquences notables sur la qualité de la dialyse mais empêchant un bon drainage veineux. Nous en avons discuté avec nos Néphrologues.

Il n’y avait pas d’urgence à pratiquer une fistulographie.

Il a été décidé de faire d’abord un doppler de contrôle.

Le résultat a été le suivant :

thumb_IMG_0356_1024

L’examen de la FAV par doppler nous a confirmé la présence de cette sténose haute.

La fistulographie avec dilatation de celle-ci a été programmée.
Voici l’image en pré-dilatation :


Voici l’image en post-dilatation :


En comparant les 2 images, on voit clairement la dilatation de la veine céphalique réussie.

Suite à l angioplastie, la pression veineuse s’est améliorée et le débit de la FAV est passé à 1088ml/min.

thumb_IMG_0585_1024
Le rôle de l ide est donc essentiel dans la surveillance de la FAV. Un accès vasculaire qui fonctionne correctement est primordial et participe à une bonne épuration. Il est important de détecter les anomalies et ainsi éviter les thromboses.

Etienne et Pauline