NEPHRONURSE

Infirmier en Néphrologie

Complexe phosphocalcique et PTH

Poster un commentaire

L’hyperparathyroidie est l’une des pathologies que l’on retrouve fréquemment chez le patient dialysé. C’est pourquoi il est nécessaire de surveiller le dosage de PTH lors des bilans sanguins.  L’objectif thérapeutique est d’obtenir une PTH entre 150 et 300 pg/ml chez le patient dialysé.

L’hyperparathyroidie doit être gérée précocement en régulant les facteurs susceptibles de stimuler la synthèse / sécrétion de PTH: l’hypocalcémie, l’hyperphosphorémie et la carence en vitamine D.

  1. LE CALCIUMNormes pour le calcium : 2,2 à 2,5 mmol/l

os-solidesL’hypocalcémie est fréquente chez le patient insuffisant rénal. Elle est liée à la diminution de la consommation des produits riches en calcium (produits laitiers, fromages…) et à la carence en vitamine D (absorption digestive du calcium diminuée). La diminution de la calcémie ionisée entraîne une augmentation de la sécrétion de PTH, une augmentation de la synthèse de PTH et une prolifération des cellules parathyroïdiennes.

 

2. LE PHOSPHORENormes pour le phosphore : de 0,9 à 1,5 mmol/l

L’apport en phosphore dans l’alimentation est largement plus élevé que les capacités d’épuration extra rénale (la dialyse). L’hyperphosphorémie est ainsi très fréquente chez le patient dialysé et majore l’hyperparathyroïdie par plusieurs mécanismes:

• Stimulation de la sécrétion et de la synthèse de PTH

• Augmentation de l’hypocalcémie

• Inhibition de l’action du calcitriol et du calcium

L’hyperphosphorémie entraîne également des calcifications vasculaires.

le-saviez-vous

Il est de notre rôle infirmier de déceler les signes d’une hyperphosphorémie. Bien que parfois asymptomatique, le patient dialysé pourra présenter des démangeaisons généralisées, yeux rouges… Ces symptômes disparaîtront au cours de la séance de dialyse et un traitement par chélateurs de phosphore pourra être mis en place sur prescription médicale par le Néphrologue pour y pallier.

3. LA VITAMINE D
vitamine-d-1La vitamine D favorise l’absorption digestive du calcium et du phosphore. L’association du calcium et du phosphore de l’os permet la minéralisation osseuse qui joue un rôle essentielle sur les glandes parathyroïdes. Chez le patient insuffisant rénal, la carence en vitamine D active engendre un accroissement de la sécrétion et /ou de la synthèse de PTH par plusieurs mécanismes: la diminution de l’absorption intestinale de calcium (hypocalcémie), l’inhibition de la sécrétion / synthèse de la PTH et du calcium.

L’hyperparathyroïdie a des conséquences non négligeables sur l’organisme :

  • Sur les os notamment, où la PTH joue un rôle majeur dans le renouvellement osseux et notamment dans la résorption osseuse. L’hyperparathyroïdie augmente donc le risque de fractures. La fibrose médullaire de l’hyperparathyroïdie (envahissement de la moelle osseuse par du tissu fibreux, empêchant la formation normale des éléments sanguins par la moelle osseuse = myélofibrose) explique l’aggravation de l’anémie.
  • Sur  le système cardiovasculaire du patient dialysé par augmentation du complexe phosphocalcique (calcification des coronaires) .

 

4. LES TRAITEMENTS

L’apport en phosphore par le biais de l’alimentation est constant et quotidien chez le patient dialysé. C’est pourquoi un traitement par chélateurs de phosphore est nécessaire pour rétablir la balance. Cependant, l’éducation du patient à un régime alimentaire adapté à sa pathologie est essentiel.

  • Les chélateurs de phosphore: 

– Les sels de calcium sont actuellement largement utilisés: EUCALCIC, CALCIDIA… Ils doivent être administrés au moment des repas riches en phosphore. L’administration au moment des repas permet de diminuer l’absorption digestive du calcium et donc les apports en calcium qui constituent un problème important avec ce type de chélateurs, favorisant la survenue de calcifications vasculaires.

–  Le sevelamer (RENAGEL, RENVELA…) est un nouveau chélateur n’apportant ni aluminium ni calcium. Il est aussi efficace que le carbonate de calcium dans la correction de l’hyperphosphorémie sans induire d’hypercalcémie, mais nécessite la prise d’un nombre important de comprimés quotidien.

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

  • La vitamine D

Le but du traitement par la vitamine D est la correction d’une carence en calcitriol et le ralentissement de l’hyperparathyroïdie secondaire. Les formes orales sont plus fréquemment utilisées (ex: Un Alfa).

  • Les calcimimétiques

Les calcimimétiques (MIMPARA) sont des agents capables de moduler l’action du récepteur du calcium. Le cinacalcet est un agent calcimimétique qui réduit le taux de PTH en augmentant la sensibilité du récepteur sensible au calcium extracellulaire. La diminution du taux de PTH est associée à une réduction de la calcémie. Les effets indésirables du MIMPARA rapportés sont les nausées, les douleurs osseuses, les démangeaisons…

Afficher l'image d'origine

Source:medicomst.7910.org

CONCLUSION

« Les troubles phosphocalciques constituent un facteur de risque cardiovasculaire majeur chez l’insuffisant rénal chronique. Le traitement qui constitue parfois un véritable challenge, doit viser à maintenir un produit phosphocalcique normal, une PTH entre 2 et 3 fois la normale et à corriger une carence en vitamine D. »

Sources: http://www.afidtn.com

Pauline & Etienne

Auteur : Pauline

Bonjour à tous! Avant de parcourir notre blog, je pense qu'une petite présentation respective s'impose. Diplômée depuis 7ans, j'ai commencé ma carrière de (jeune) infirmière aux Hôpitaux de Tours (37) avec l'équipe du POOL dans les services Urgences-Réanimation-Néphrologie-Dialyse. C'est ainsi que j'ai eu mon premier contact avec l'hémodialyse. Ayant fait de merveilleuses rencontres infirmières avec des IDE passionnés par leur métier et l'aspect spécifique de la dialyse, j'ai poursuivi dans ce sens et cela fait maintenant plus de 6 ans que j'exerce dans le milieu de la dialyse (sous toutes ces formes). J'ai exercé dans différents établissements de la région Parisienne et actuellement je mets mes compétences au service de l’hôpital de l'archipel de Saint Pierre et Miquelon. Je m'épanouie dans mon travail (et oui la profession d'infirmière, bien que parfois difficile, reste le plus beau métier du monde) et je souhaiterai que mes formations , mes connaissances, mon savoir, soient mis au service des autres. Etant avide de transmettre mon savoir, mon savoir-faire, je souhaiterai désormais être épanouie dans la mise en oeuvre et l'aboutissement de mes projets personnels: CE BLOG! Bonne lecture!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s