NEPHRONURSE

Infirmier en Néphrologie

Sel

1 commentaire

Le sel joue un rôle important dans la transmission des influx dans les tissus musculaires et nerveux, dans l’équilibre acido-basique de l’organisme, dans la régulation de la répartition de l’eau dans l’organisme, dans la vasomotricité et dans la pression artérielle.

Le sel est sous le contrôle du système endocrinien et du système nerveux.

Le taux de sodium plasmatique -appelé aussi natrémie– est normalement de 138 à 142mmol / litre.

DIÉTÉTIQUE

L’apport journalier recommandé est de 4 à 6 g de sel /jour maximum. Les sels de « régime » sont interdits chez les patients dialysés car ils contiennent du potassium (chlorure de potassium).

Il est recommandé de limiter les apports en sel afin d’éviter les œdèmes et améliorer le contrôle de la tension artérielle. Une faible consommation de sel permet de réduire la tension artérielle et améliore l’efficacité des traitements antihypertenseurs.

En pratique:

L’éducation du patient par rapport à ses habitudes alimentaires et son hygiène de vie est primordial. En effet, d’un point de vue diététique, il est préférable d’utiliser un mode de cuisson préservant la saveur des aliments (vapeur, à l’étouffée, braisé…). L’assaisonnement des plats pourra être relevé avec des épices et des aromates.

Les plats préparés sont vivement déconseillés chez le patient dialysé car ils sont riches en sel et/ou chlorure de potassium. Il faut veiller à lire la composition du plat.

img_20160913_102720

Ici, un plat préparé acheté dans le commerce

 

img_20160913_102747

Dans cette portion de 280g, un peu moins de 2g de sel sont présents. Il est indiqué également la présence bouillon (très salé) pour donner du goût au plat. A consommer, donc avec modération!

 

 

Les aliments riches en sel

aliments-riches-en-sels

Sources: perruchenautomne.eu

Les bouillons en cube type « Kubor » sont fortement déconseillés puisque un cube représente un peu moins de 3 g de sel. N’oublions pas que les patients dialysés sont en restriction hydrique, environ 750 ml /24h + leur diurèse conservée.

Une alimentation riche en sel majore la sensation de soif et peut engendrer une prise de poids interdialytique importante. Celle-ci peut conduire dans à l’OAP (Oedème Aigu du Poumon) qui est une urgence vitale. Le patient doit donc faire attention à la prise de poids et notamment aux apports hydriques.

« MAIS ALORS, POURQUOI LES INFIRMIERS NOUS INJECTENT-ILS DU « SEL » LORSQUE NOUS AVONS DES CRAMPES ? »

Et oui, tout le paradoxe de la dialyse est là…

Le patient peut parfois présenter des crampes en cours et/ou fin de séance. Plusieurs facteurs peuvent être responsables de ce désagrément, en particulier une hyponatrémie. Il est possible dans ce cas d’injecter, selon la prescription médicale, du « sel » entre 1 ou 2 gramme(s) de chlorure de sodium (Nacl). Cette injection permettra de « capturer » l’eau dans le milieu vasculaire. Le néphrologue peut également majorer la concentration de sodium du dialysat.

Mais attention, la soif n’est jamais bien loin!

Pauline & Etienne

Auteur : Pauline

Bonjour à tous! Avant de parcourir notre blog, je pense qu'une petite présentation respective s'impose. Diplômée depuis 2012, j'ai commencé ma carrière de (jeune) infirmière aux Hôpitaux de Tours (37) avec l'équipe du POOL dans les services Urgences-Réanimation-Néphrologie-Dialyse. C'est ainsi que j'ai eu mon premier contact avec l'hémodialyse. Ayant fait de merveilleuses rencontres infirmières avec des IDE passionnés par leur métier et l'aspect spécifique de la dialyse, j'ai poursuivi dans ce sens et cela fait maintenant plus de 5 ans que j'exerce dans le milieu de la dialyse (sous toutes ces formes). J'ai exercé dans différents établissements de la région Parisienne et actuellement je mets mes compétences au service d'une petite structure d'hémodialyse de la région. Je m'épanouie dans mon travail (et oui la profession d'infirmière, bien que parfois difficile, reste le plus beau métier du monde) et je souhaiterai que mes formations , mes connaissances, mon savoir, soient mis au service des autres. Etant avide de transmettre mon savoir, mon savoir-faire, je souhaiterai désormais être épanouie dans la mise en oeuvre et l'aboutissement de mes projets personnels: CE BLOG! Bonne lecture!

Une réflexion sur “Sel

  1. Pingback: Physiologie et fonctionnement | NEPHRONURSE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s