NEPHRONURSE

Infirmier en Néphrologie

Potassium

6 Commentaires

Le potassium est important dans l’homéostasie et l’équilibre hydro-electrolytique et acido-basique du patient. Il joue un rôle majeur dans l’équilibre de la pression artérielle, dans la transmission du flux nerveux et donc sur la contraction musculaire (notamment cardiaque).

L’hyperkaliémie

Une kaliémie normale se situe entre 3,5 et 5,5 mmol/l

Une kaliémie supérieure à 6 mmol/l est un réel danger pour le patient. L’hyperkaliémie entraîne le plus souvent une paralysie et/ou une contraction musculaire.

Le cœur étant un muscle, ces perturbations peuvent entraîner l’arrêt cardiaque. Cela débute par un malaise général, avec un engourdissement des membres inférieurs, des membres supérieurs et de la bouche. Une bradycardie peut être un signe évocateur d’une hyperkaliémie. Dans ce cas, il est urgent de dialyser le patient.

hyperkaliemiesmithtm1a19

Le tracé de l’ECG montre une hyperkaliémie sévère: ondes T amples symétriques, élargissement des QRS

L’électrocardiogramme est un examen de première intention lors d’une suspicion d’hyperkaliémie. Il est de notre rôle propre de le réaliser mais l’interprétation du tracé  par un médecin reste indispensable.

Diététique et hygiène de vie

Chez un patient insuffisant rénal, le risque majeur lié à sa pathologie est l’hyperkaliémie. D’où l’importance de l’éducation  thérapeutique par rapport à l’hygiène de vie et le régime alimentaire. Certains aliments riches en potassium sont à consommer avec modération, notamment  le cacao, les légumes secs ou crus/cuits, les fruits secs, les fruits et oléagineux, l’avocat, la banane…

sans-titre-2

Seule la consommation de la carambole (fruit des Antilles) est strictement interdite chez les patients insuffisants rénaux. Elle donne des hyperkaliémies spontanées dont on ignore encore la cause.

029E017005916510-c1-photo-oYToxOntzOjE6InciO2k6NjcwO30=-carambole

La Carambole

Lors de la première heure de dialyse, la consommation de ses aliments riches en potassium est tolérée, puisqu’il sera réabsorbé et pourra être ainsi éliminé dans les dernières heures  de la dialyse .

Les traitements de l’hyperkaliémie

Le taux de potassium tendra à se normaliser en fin de dialyse. Pour vérifier la qualité de l’épuration, un bilan sanguin sera réalisé avant la séance de dialyse puis après la séance.

Notons que le prélèvement sanguin doit être réalisé sans garrot et acheminé rapidement au laboratoire pour éviter l’hémolyse ( sortie du potassium du milieu intracellulaire vers le milieu vasculaire ce qui peut engendrer des résultats erronés et donc une fausse hyperkaliémie).

image.jpeg

A droite, les résultats avant dialyse et à gauche les résultats après dialyse.

En fonction des résultats, des chélateurs de potassium pourront être prescrits par le néphrologue.

-Le Kayexalate est un médicament très efficace et peut être administré par voie orale ou rectale. En effet, en cas d’urgence et en traitement de première intention, un lavement au Kayexalate peut être effectué (muqueuse très perméable) et permet une absorption plus rapide. Ce médicament se base sur le système d’un échange d’ions. Il libère ses ions sodium pour fixer les ions potassium (au niveau du côlon).

Afficher l'image d'origine

-Le ResiKali est un médicament chélateur de potassium tout aussi efficace que le Kayexalate mais moins connu. Il peut être également administré par voie orale ou rectale. Le ResiKali libère, quant à lui, les ions calcium dans les intestins et fixe les ions potassium.

La prescription d’un bain d’acide pauvre en potassium (2 meq) pourra être prescrit par le néphrologue en complément du Kayexalate ou du ResiKali.

Pauline & Etienne

Sources images: e-cardiogram.com, posomed.fr

Auteur : Pauline

Bonjour à tous! Avant de parcourir notre blog, je pense qu'une petite présentation respective s'impose. Diplômée depuis 2012, j'ai commencé ma carrière de (jeune) infirmière aux Hôpitaux de Tours (37) avec l'équipe du POOL dans les services Urgences-Réanimation-Néphrologie-Dialyse. C'est ainsi que j'ai eu mon premier contact avec l'hémodialyse. Ayant fait de merveilleuses rencontres infirmières avec des IDE passionnés par leur métier et l'aspect spécifique de la dialyse, j'ai poursuivi dans ce sens et cela fait maintenant plus de 5 ans que j'exerce dans le milieu de la dialyse (sous toutes ces formes). J'ai exercé dans différents établissements de la région Parisienne et actuellement je mets mes compétences au service d'une petite structure d'hémodialyse de la région. Je m'épanouie dans mon travail (et oui la profession d'infirmière, bien que parfois difficile, reste le plus beau métier du monde) et je souhaiterai que mes formations , mes connaissances, mon savoir, soient mis au service des autres. Etant avide de transmettre mon savoir, mon savoir-faire, je souhaiterai désormais être épanouie dans la mise en oeuvre et l'aboutissement de mes projets personnels: CE BLOG! Bonne lecture!

6 réflexions sur “Potassium

  1. Excellent résumé de ce qu’est le potassium et de son suivi chez l’insuffisant rénal chronique.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Pauline

    Il faudrait toujours mettre les références de tes articles à la fin.
    Je te propose de rajouter les autres chélateurs du potassium : le resikali en plus du kayexalate
    Préciser que le prélèvement doit être fait sans garrot et ne doit pas rester longtemps avant son acheminement au laboratoire pour éviter l’hémolyse ( qui dit hémolyse (lyse des globules rouges) dit libération du potassium intra-cellulaire dans le milieu vasculaire et donc on peux avoir une fausse hyperkaliémie )
    Petite précision : le potassium est important dans de l’homéostasie et l’équilibre hydroélectrolytique du patient, joue un rôle important dans l’équilibre de la pression artérielle, la transmission du flux nerveux…etc

    J'aime

  3. Bonjour Pauline
    je te propose les remarques suivantes :

    1-Il faut toujours mettre les références de tes articles à la fin.
    2-Je te propose de rajouter le 2 me chélateur de potassium qui est le RSIKALI en plus du kayexalate.
    3-Il faudrait préciser que le prélèvement doit être fait sans garrot et doit être acheminé rapidement au laboratoire pour éviter l’hémolyse ( sortie du potassium du milieu intracellulaire vers le milieu vasculaire et donc ça peut donner une fausse hyperkaliémie.
    4-le potassium est important dans l’homéostasie et l’équilibre hydro-elctrolytique et acidobasique. Il joue un rôle dans la transmission du flux nerveux….etc

    Je te propose de rajouter les signes électriques de l’hyperkaliémie sur l’ECG : ondes T amples symétriques, élargissement des QRS, bradycardie….etc en mettant un tracé qui illustre ces signes pour montrer la gravite de l’hyperkaliémie.

    J'aime

  4. Pingback: Sel | NEPHRONURSE

  5. Pingback: Physiologie et fonctionnement | NEPHRONURSE

  6. Pingback: Eau | NEPHRONURSE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s